Partie 4. Chapitre 1. Point 9

Https et référencement naturel

Vous pouvez faire face à des soucis techniques pour le Https

Quand vous changez votre protocole de communication en HTTPS, vous procédez en quelque sorte à une migration de votre site. Comme toute migration, ce passage en HTTPS peut provoquer des problèmes techniques dont notamment celui des chaines de redirection. Quand vous migrez en HTTPS, vous pourrez rediriger Google vers des URL intermédiaires, non pertinentes, qui peuvent nuire à votre référencement. Heureusement que ces inconvénients peuvent être évités en veillant à ce que l’ancienne redirection 301 pointe directement vers la bonne URL en HTTPS, et ne plus passer par l’ancienne URL en HTTP. Pour éviter ces erreurs de redirections, pensez à ne pas effectuer la migration de votre site en HTTPS pendant les moments critiques. Si votre site concerne l’e-commerce, par exemple, évitez de changer de protocole de communication durant la période des soldes, le moment où votre trafic sera au maximum et les failles techniques facilement repérables et donc plus préjudiciables.

Vous pouvez faire face à une baisse temporaire de votre trafic

L’autre risque que vous encourez en passant en HTTPS est la baisse temporaire de trafic de votre site. Google peut en effet mettre un certain temps avant de prendre en compte les nouvelles redirections que vous avez effectué. Pendant une période de quelques jours, Google va alors faire face à des URL dupliquées : votre ancienne URL en HTTP et la deuxième URL en HTTPS. Vous serez alors pénalisé pendant quelques jours de duplicate content, ce qui aura pour conséquence de faire baisser votre trafic de 15 à 20 % pendant l’espace de quelques jours. Une fois que Google arrive à prendre en compte toutes les nouvelles redirections que vous avez mises en place, le problème se résout de lui-même et vous pouvez retrouver vos anciennes positions dans les résultats de recherche. Pour limiter au maximum cette duplication de contenu temporaire, il est conseillé de ne pas immédiatement intégrer votre nouveau sitemap XML dans le Search Console de Google et laisser les robots de Google suivre eux-mêmes les redirections 301 que vous avez mis en place.

Les risques liés à une certification non authentique

Pour limiter les dépenses, tout en profitant des avantages liés à l’utilisation du protocole HTTPS, certains propriétaires de sites prennent le parti d’utiliser un certificat autosigné. Cette pratique n’est pas conseillée puisque Google est en mesure de détecter les certificats qui ne sont pas authentiques. Ainsi, quand un internaute va sur votre site, le moteur de recherche envoie un message d’erreur notifiant le visiteur que le site n’est pas sécurisé, ce qui a pour conséquence de faire baisser votre trafic. L’idéal est d’investir dans un certificat SSL authentique. Selon vos moyens et les niveaux de garantie que vous souhaitez avoir, vous avez le choix entre un certificat SSL simple ou un certificat « extended validation ».

Vous aimerez aussi :
Qu’est-ce que le https ?
Avantages et inconvénients du HTTPS
Faut-il passer son site en mode sécurisé https ?