Partie 3. Chapitre 1. Point 4

Faciliter l’indexation de vos pages dans les moteurs pour le référencement

Vous vous apprêtez à créer votre site et vous pensez probablement qu’il faille attendre d’avoir un minimum de pages pour le mettre en ligne. En réalité, publier une page d’accueil provisoire et mettre un site d’une seule page en ligne vous permettra de commencer à capitaliser sur votre site / nom de domaine.
Quel intérêt à publier un site « one page » en attendant de publier le reste ?
Si vous publiez un site « one page » avec un contenu provisoire en attendant d’avoir produit le site complet, celui-ci va commencer sa vie « numérique » : indexation par les moteurs de recherche comme Google et prise en compte de sa thématique. Ce qui veut dire que vous pouvez ensuite ajouter, au fur et à mesure, par lots éventuellement, les autres pages : elles bénéficieront d’une indexation plus rapide et surtout le nom de domaine aura déjà commencé à engranger de l’historique et un peu d’autorité auprès de google. Vous avez en quelque sorte gagné du temps.

Gagnez du temps

Si votre page d’accueil provisoire vous permet de démarrer l’existence de votre site web, elle va aussi vous permettre d’effectuer certaines opérations que vous n’aurez plus à faire ensuite.
Poser les bases :

  • Créer votre compte Search Console, insérer le code de validation google et utiliser les services proposés par la Search Console pour vérifier que votre site est conforme à ce qu’attend Google, quand bien même il n’a qu’une seule page
  • Créer et configurer votre compte Google Analytics ou tout autre outil de suivi du trafic de votre choix
  • Créer et configurer le sitemap de votre site et le soumettre sur la Search Console (quand bien même il ne comporte pour l’instant qu’une page)
  • Créer et configurer votre fichier Robots.txt et vérifier avec la Search Console qu’il ne pose pas de souci d’indexation

Démarrer le travail de popularité et le travail sur les réseaux sociaux :

  • Commencer à travailler la popularité de votre site avec des inscriptions sur des annuaires (de qualité), des articles de blog qui renvoient vers votre site via des liens hypertexte…
  • Commencer à travailler les réseaux sociaux de votre choix : création des comptes, démarrage des publications avec renvoi vers le site et sa page d’accueil temporaire.

A quel moment mettre en ligne ma page d’accueil temporaire ?

Dès lors que votre choix de nom de domaine et d’hébergeur est arrêté, vous pouvez mettre en ligne votre page d’accueil temporaire. Attention cependant à ne pas laisser votre page d’accueil temporaire inactive pendant de longs mois, ce serait envoyer un signal mitigé à Google dans cette phase de lancement de site. Vous pouvez tout à fait planifier la rédaction et l’intégration de vos pages et les publier au fur et à mesure. Plus vous anticiperez et plus vous y gagnerez, en SEO comme ailleurs le temps c’est de l’argent !

Que mettre sur ma page d’accueil temporaire ?

Du texte bien sûr ! Ce dernier permettra à Google de caractériser votre site et de comprendre de quoi il parle… L’idéal est de proposer une sorte de résumé de ce que proposera votre site, produits, services, résumé des pages principales… Ainsi vous déclinerez l’univers sémantique de votre futur site, de manière résumée certes, mais en balayant vos thématiques de manière exhaustive. De quoi préparer le terrain pour la mise en ligne des autres pages et promettre votre site à un avenir SEO radieux !

Vous aimerez aussi :
Le formulaire de soumission de Google
Le fichier Sitemaps
Les liens externes : le netlinking