Comment est construite l’adresse url d’un site Internet ?

L’URL, ou Localisateur Uniforme de Ressource, est l’adresse d’un site internet. Toutes les personnes ayant déjà navigué sur le web savent qu’une adresse internet se décompose en trois ou quatre parties.

Première partie: https:// ou https://

HyperText Transfert Protocol ou HyperText Transfert Protocol Secure sont ce qu’on appelle les protocoles. Ils permettent de recevoir et d’envoyer des informations au serveur d’un site web. Pour éviter tout risque de détournement ou de falsification des données lors des échanges entre les utilisateurs/trices et le site internet, il existe un chiffrement dit SSL (Secure Socket Layer) qui pallie les défauts en matière de sécurité du protocole http. Il est probable que Google donne, dans un avenir proche si ce n’est pas déjà le cas, sa préférence aux sites sécurisés par SSL.

 

Deuxième partie: www. (facultatif lors de la création)

Le www. est de plus en plus rare, mais est toujours usité. Acronyme de World Wide Web, il n’est pas rigoureusement nécessaire de l’inclure à son adresse internet lorsqu’on crée son site. Cependant, si une adresse internet est “enregistrée” avec un www., vous devez obligatoirement l’écrire lors de votre recherche. Toutefois il est relativement aisé, via l’interface de l’hébergeur ou depuis le fichier htaccess de votre site, de rediriger l’adresse https://www.monsite.com vers l’adresse https://monsite.com, ou l’inverse. Il faut en tout cas privilégier une adresse unique, avec ou sans www (et rediriger l’autre sur cette adresse) pour ne conserver qu’une version d’url sur le site, sans quoi on duplique les pages.

Troisième partie de l’adresse web : le nom de domaine.

Le nom de domaine est le nom, l’identité de votre site. Par exemple, brioude-internet, dans l’adresse web www.brioude-internet.fr est le nom de l’entreprise dont vous consultez le site internet. C’est l’identité du site, la vôtre sur le web, et c’est grâce à ce(s) terme(s) que les internautes vous retrouveront sur la toile. Votre nom de domaine peut soit traduire votre nom de marque soit un mot clé lié à votre activité (exemple pour la société Untel spécialisée en maçonnerie à Saint-Etienne, on peut choisir le nom de domaine untel.com ou maconnerie-saint-etienne.com). Cependant la technique du mot clé sur le nom de domaine a tendance à reculer au profit du nom de marque.

 

Quatrième partie: l’extension du nom de domaine.

Que ce soit .fr, .com, .net ou .org, entre autres, toute adresse internet se doit de posséder une extension. Deux types d’extension d’URL existent :

– les extensions géographiques (.fr pour la France, .ca pour le Canada, .be pour la Belgique etc…);

– les extensions génériques, qui qualifient l’activité du site en question, telles que .biz, pour le business, .net pour une entité définie comme un réseau (net = network ou réseau en anglais), ou .com pour les activités commerciales. À noter que le .com est utilisé pour à peu près tous les domaines (excepté pour les entités à but non commercial comme les associations, on préfère alors le .org).

Conseil : lors de la réservation de votre extension de nom de domaine, veillez à bien réserver votre nom de domaine sous plusieurs extensions, vous garderez ainsi une forme d’exclusivité sur le nom de domaine, au moins sur les extensions principales (ex : acheter le .fr et le .com, penser à rediriger le nom de domaine non utilisé vers le nom de domaine utilisé pour le site).

Qu’est-ce que l’url d’un site Internet ?

 

Vous avez compris sa structure. Mais dans le fond, c’est quoi, une URL ?

L’URL d’un site internet est l’adresse de site web, ou plutôt l’adresse web d’une page d’un site internet, qu’il s’agisse de sa page d’accueil ou de toute autre page.

Que veut dire URL et que signifie URL en tant que sigle ?

URL signifie Uniform Resource Locator (Localisateur Uniforme de Ressource). Cette adresse en www vous permet donc d’accéder à une page précise d’un site internet, quel que soit le pays où vous vous trouvez. En effet, cette normalisation (http + www + nom de domaine + extension) agit comme un code commun qui permet à tous les pays de s’aligner de se comprendre en accédant aux sites web via la même adresse du site web donné.

Vous d’une URL, vous auriez pu vous demander qu’est-ce qu’UN URL. En effet, parce qu’on parle d’UNE adresse, on a tendance à féminiser le sigle. Or il s’agit bien d’un objet masculin, même si on accepte l’usage français dans le langage courant.

Où se trouve mon adresse URL ?

Pour pouvoir accéder à un site web, il s’agit de savoir où trouver l’URL d’un site. L’adresse du site web est visible dans la barre URL en haut de votre navigateur. C’est ici que vous pourrez copier et coller l’adresse web. Vous pourrez la taper entièrement ou uniquement en démarrant l’adresse par www ou par le nom de domaine.

Les enjeux de l’URL, c’est quoi ?

Ce qui fait l’importance et la qualité d’une URL, c’est avant tout son nom de domaine. En effet, il s’agira de trouver un nom de domaine cohérent avec l’activité et le sujet du site web. Pour faire en sorte que l’adresse de votre site web soit facilement partagée et copiée, voire retenue, par les internautes, et qu’il ne se demandent pas sans cesse “qu’est-ce que l’url de ce site ?”, il est important de choisir une adresse simple, y compris pour chaque page du site. Vous pourrez modifier l’indexation de chaque page dans votre éditeur de site web.

C’est quoi l’URL pour les robots Google ?

Pour référencer un site web, les algorithmes des moteurs de recherche vont vérifier chaque page en passant par l’URL de celles-ci. Afin de leur simplifier le travail et pour qu’ils puissent classer vos pages correctement, il est important de nommer les adresses avec le mot clé principal de votre page. N’hésitez donc pas à remplacer le chemin de votre page web en modifiant de façon pertinente l’adresse URL.

Le rôle de l’adresse URL, c’est quoi ?

Maintenant que vous savez où se trouve l’URL d’un site et qu’est-ce qu’une adresse URL, comprendre en quoi une URL est importante est l’étape suivante pour être incollable.

Quand vous choisissez un nom de domaine, il sera automatiquement présent dans l’URL. La suite sera composée d’éléments, principalement le chemin de répertoires qui reflète la structure du site et donc l’emplacement de la page au sein de cette structure. Vous devrez choisir ces termes selon la page que vous souhaitez construire.

Il faudra faire en sorte de rendre les URLs de vos pages les plus simples possibles. En effet, la mémorisation d’une URL simple sera faite facilement, et permettra à l’internaute de retrouver l’adresse qu’il a consultée plus rapidement.

L’URL est essentielle dans le référencement SEO. En effet, la présence des mots-clés donnera des informations précieuses aux navigateurs internet pour l’indexation de vos pages à des fins de référencement.

Avant de vous lancer dans la rédaction de vos URLs, déterminez bien vos objectifs SEO, le temps que vous êtes prêt(e) à y consacrer. La bonne connaissance de l’URL est essentielle, dès lors que l’on souhaite construire son site internet. Il faut alors être le/la plus précis/e possible afin que son site ou que ses pages soient les mieux référencées possible.

C’est quoi, un URL réduit ?

Avec l’élargissement de l’utilisation des réseaux sociaux, le partage de liens est de plus en plus fréquent. Souvent, les adresses URL se trouvent être très longues, et s’avèrent fréquemment inesthétiques lorsqu’elles sont placées dans un billet de blog, sur un mur Facebook ou dans un tweet (qui plus est, avec le nombre de caractères autorisés limité, elle peut poser problème pour la rédaction d’un tweet). C’est pourquoi a été mis au jour des réducteurs d’URL. À la base pour améliorer la visibilité sur les forums et sites internet, ces outils n’ont connu de réel intérêt de la part du grand public qu’avec le développement des réseaux sociaux.

Comment faire pour réduire son url ?

Via des plates-formes spécialisées, vous pourrez obtenir de bonnes réductions d’URL. Les principales structures sont:

– BIT.LY ou BITLY.

Le plus utilisé de tous, BITLY, rien qu’avec ses fonctions de base, vous permettra de raccourcir votre URL, mais aussi de la personnaliser. En vous créant un compte, vous pourrez savoir le nombre de clics que votre lien raccourci génère, d’en connaître l’heure, la date ou la géolocalisation des personnes cliquant sur votre lien. Bref, vous pourrez suivre l’évolution du partage et des visites que votre lien engendre.

– LC.LX.

Minimaliste, il permet de générer et partager des liens raccourcis en un clic. Vous pourrez en consulter les principales statistiques. Cet outil est à mettre entre les mains de personnes ne souhaitant pas forcément d’analyses pointues sur leur trafic, mais plutôt une idée générale du partage de leur contenu.

Ces exemples ne sont qu’une infime partie des modules développés sur le web. Ils ont été mis en exemple pour vous montrer les principales possibilités de ces outils. Bien évidemment, le générateur de liens raccourcis parfait sera celui qui vous conviendra le mieux.

La réduction d’une URL n’entraîne en rien des soucis de compatibilité avec l’URL d’origine. Ce n’est qu’un moyen de rendre un lien plus lisible, plus facilement partageable, et plus facilement mémorisable. Cette technique est très appréciée, en particulier sur les plates-formes limitant le nombre de caractères. Il ne faut pas hésiter à avoir recours à l’une d’entre elles, de plus, c’est une bonne manière de savoir précisément si les liens que vous partagez augmentent le trafic sur votre site, et si besoin est, ces outils vous permettent alors d’ajuster votre stratégie de communication afin de la rendre plus efficace.

 

Quels sont les types d’url pour lesquelles mon site est susceptible d’être accessible ?

Les URL avec ou sans www

Selon les habitudes de l’Internaute, il est possible d’accéder vers un site en tapant l’URL avec ou sans www. Parfois, les résultats s’affichent dans les deux cas sur les moteurs de recherche, que l’on saisisse le www ou non. Si cela multiplie les portes d’entrée, les risques de Duplicate Content sont importants étant donné que différentes URL vont proposer des contenus identiques. Pour contourner ce frein au référencement, il suffit de définir la version officielle du site, en choisissant soit https://monsite.com, soit https://www.monsite.com. Il faut, par la suite, attribuer une balise noindex à l’URL secondaire.

Qu’est-ce que l’URL avec ou sans index ?

Un site est susceptible d’être accessible depuis l’URL https://www.monsite.com/  ou l’URL https://www.monsite.com/index.php. Bien que différentes, ces deux URL pointent vers la même page d’accueil. Pour ne pas générer de contenus dupliqués, les liens internes qui pointent vers la page d’accueil doivent rediriger vers un seul nom de domaine officiel (sans index seulement ou avec index uniquement). Il devra en être de même pour les liens issus d’autres sites. Pour éviter que les moteurs de recherche indexent deux fois de suite la même page d’accueil, la redirection en 301 est recommandée.

Les sites en http et en https

La migration des sites de http vers https est d’actualité. Pour des soucis de sécurité, les sites en https sont, en effet, plébiscités par les moteurs de recherche. Si l’accès vers votre site est possible depuis les deux URL https://www.monsite.com/ et https://www.monsite.com/, la seconde devra désormais être votre version définitive. Il est alors préférable de rediriger les recherches depuis http vers la page en https. En redirigeant l’URL secondaire en code 301 vers le domaine favori, vous éviterez une double indexation de vos pages par les moteurs.

Les URL réécrites et classiques

Les URL sont des éléments incontournables du référencement. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’exploiter ce type de contenu en lui apportant une valeur utile et utilisable, au même titre que tout autre texte d’un site. Pour ce faire, la mise en place d’une réécriture d’URL est parfois de mise. A la place de l’URL générée dynamiquement de type www.monsite.com/topic.php?t=123 , l’URL réécrite peut, par exemple, prendre une forme plus éloquente, de type www.monsite.com/topic-123.html. Si vous souhaitez référencer l’URL réécrite, il vous suffit là encore de rediriger l’URL non officielle de façon permanente avec le code 301. Vous pouvez également envisager d’indexer uniquement la page officielle en lui attribuant une URL canonicale.

Les sites multilingues

L’accès à un site peut varier en fonction de la langue utilisée par l’internaute. Pour améliorer l’expérience client, il se peut qu’une page soit déclinée en deux ou plusieurs langues à la fois. Dans ces cas, il est essentiel d’utiliser l’attribut lg pour paramétrer la langue utilisée dans l’article. Autrement, les pages seront vues comme des contenus en double. Le paramètre lg est à inclure dans l’URL de la page (de type topic.php?p=123&lg=fr pour la version en français et topic.php?p=123&lg=en pour la version en anglais), y compris pour les langues par défaut.

Dans tous ces cas et bien d’autres encore, il est essentiel de n’indexer que les pages principales et de placer une redirection des URL secondaires pour éviter une indexation en double.

Pourquoi mon site est-il accessible par des urls différentes ?

Pour multiplier les portes d’entrée. En effet, la diversité des URL pointant vers un site web multiplie les portes d’entrée. On parle de DUST (pour Different Url Same Text) pour désigner des pages identiques détenant des URL différentes. Rendant le site accessible depuis différents chemins, ces URL différentes souvent générées dynamiquement créent des copies aux conséquences inattendues en matière de référencement. Et pour cause, chaque URL désigne une page différente pour Google.

Indexer une page à la fois

En déclarant les enregistrements DNS avec et sans www par exemple, les Internautes peuvent atterrir sur votre site web, qu’ils spécifient ou non le www lors de leur requête. Il en est de même pour les versions avec ou sans index, .fr ou .com, http ou https, etc. Et pourtant, le DUST nuit au référencement. Pour éviter une pénalisation de la part des moteurs de recherche pour cause de Duplicate Content interne, il suffit alors de choisir l’URL à garder et d’indexer uniquement cette page.

Pour ce faire, il faut privilégier la page (et donc l’URL) qui bénéficie le plus de backlinks. Il suffit par la suite d’indiquer la page à ne pas indexer en utilisant l’attribut rel= »nofollow » aux moteurs de recherche. L’URL qui ne possède pas cet attribut sera celle que les robots vont suivre, évitant ainsi le crawling de plusieurs pages dupliquées. Pour aider les moteurs de recherche à identifier la page à privilégier lors du processus d’indexation, une autre méthode concerne la redirection en 301. En pratique, l’idée est de rediriger les pages dupliquées pour éviter que les robots les considèrent comme du Duplicate Content répréhensible. En tant que redirection permanente, la redirection 301 suppose une modification d’adresse. Ainsi, la précédente URL sera indexée tout comme la nouvelle adresse, sans que les moteurs les considèrent comme des doublons.

L’url d’un site est-elle importante pour le référencement naturel ?

Vous pouvez bien évidemment utiliser des mots-clés dans l’URL de votre site pour optimiser le référencement naturel. Mais attention : il vous faudra respecter quelques règles.

1. Ne pas trop mettre de mots-clés.

Même si l’intention de vouloir spécifier l’emplacement de votre page semble bonne, n’oubliez pas que vous vous adressez à des personnes cherchant des réponses, la plupart du temps, rapidement. Il faut donc que le nombre de mots-clés présents dans votre URL soit limité afin que l’url de la page de destination (qui reflète le chemin, la succession de répertoires menant à la page) soit claire pour l’internaute et pour le moteur de recherche.

2. Préférez la qualité au nombre des mots-clés.

Plus que du nombre, il vous faudra des mots-clés stratégiques. En effet, une image valant mieux qu’un long discours, il faut que les mots-clés intégrés dans votre URL soient particulièrement ciblés, pour faciliter le traitement de leur optimisation par les différents moteurs de recherche.

L’URL d’un site doit toujours être la plus pertinente possible pour que le référencement naturel se fasse facilement. Ainsi, limiter le nombre de mots-clés et s’assurer de leur pertinence ainsi que de leur précision sera un des leviers pour que vous puissiez avoir un bon référencement sur les différents moteurs de recherche.

Si vous vous demandiez “c’est quoi l’URL ?” ou “en quoi est-ce si important”, vous savez désormais qu’une simple adresse peut à la fois jouer sur le référencement de votre site web et l’attractivité de votre site.