Top
Agence de référencement Brioude Internet / FAQ / Comment connaître le volume de recherche d’un mot clé ?
Techniques de SEO - référencement Web - Brioude Internet

Comment connaître le volume de recherche d’un mot clé ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Partie 1. Chapitre 3. Point 2.[/vc_column_text][vc_column_text]

Intérêt et concurrence d’un mot clé en référencement

Connaitre la pertinence d’un mot clé dans votre domaine d’activité n’est pas suffisant pour monter une stratégie SEO efficace. Encore faut-il savoir si les internautes se basent effectivement sur ce mot clé pour effectuer leur recherche. C’est pour cela qu’il est aussi important de connaitre le volume de recherche d’un mot clé avant de décider de l’inclure dans votre stratégie de référencement. Voici quelques outils qui vous aideront à effectuer ce décompte.

Les outils proposés par Google : Keyword Planner et Search Console

Google est d’un grand secours en matière de SEO. Ce moteur de recherche met à votre disposition plusieurs outils gratuits destinés à faciliter votre recherche des mots clés les plus pertinents.

Le Google Keyword Planner ou Plannificateur de mots-clés

Le principal outil que vous propose le est le Google Keyword Planner, ou Plannificateur de mots-clés. En entrant le mot ou l’expression de votre choix, vous obtenez le volume de recherche effectuée pour ce mot ou cette expression pendant un mois. Le problème avec les données fournies par cet outil est qu’elles ne sont pas très précises. Cet outil de Google ne vous fournit en effet qu’une fourchette plutôt que de volumes précis.

Le planificateur de mots-clés de Google donne des données chiffrées sur le volume de recherche

Le planificateur de mots-clés de Google donne des données chiffrées sur le volume de recherche.

Pour obtenir des informations précises sur le volume de recherche d’un mot clé, vous devez passer par l’Adwords Keywords Planner. Pour y avoir accès, vous devez ouvrir un compte Adwords et lancer en principe une première campagne publicitaire. Vous devez donc renseigner votre site et vos données bancaires. Rassurez-vous, dès que l’inscription est faite, vous pouvez mettre cette campagne publicitaire sur pause, tout en continuant d’utiliser l’outil de planificateur de mots clés.

L’intérêt de cet outil par rapport au Keyword planner classique est que vous obtenez une estimation plus précise du volume de recherche mensuel associé au mot clé. De plus, vous trouverez de nouvelles idées de mots-clés dérivés du premier mot que vous avez entré.

La Google Search Console

La Google Search Console – gratuite également – représente également un outil précieux pour tout webmaster. Elle permet en effet d’inspecter les performances de chaque URL, de travailler son sitemap, à suivre l’évolution de ses pages sur Google… et également à connaître les mots-clés qui ont permis l’affichage des dites-pages dans les résultats de Google (les SERP). Le CTR (taux de clic par affichage) est également indiqué. Ces différentes données vous permettent :

  • de repérer d’éventuels mots-clés non encore travaillés qui s’avèrent performants pour votre business ;
  • de travailler davantage certaines mots-clés intéressants pour votre activité ;
  • de reprendre les informations de certaines pages (notamment le title et la metadescription) quand elles se positionnent bien mais n’enregistrent pas un bon CTR.
La Search console permet de suivre le positionnement de son site dans les SERP

La Search console permet de suivre le positionnement de son site dans les SERP

L’inconvénient : cet outil ne vous permet d’analyser que les données de votre site et non celles de vos concurrents. Notez-le : la version 2018 de la Google Search Console permet d’accéder très facilement aux informations concernant l’ergonomie mobile de son site, et aux données AMP (Accelerated Mobile Pages).

Les alternatives aux outils Google : MOZ, Yooda Insight, Sem Rush…

Si vous ne souhaitez pas recourir aux services de Google, sachez qu’il existe d’autres outils qui vous permettront de déterminer le volume de recherche d’un mot clé. L’un de ces outils est celui proposé par MOZ. Tout comme le Keyword Planner de Google, ce dernier vous fournira une fourchette des volumes, sauf que l’estimation est plus précise. En effet, contrairement à Google, le Moz Keyword Explorer ne regroupe pas les termes identiques quand il évalue les volumes.

L’autre outil que vous pouvez utiliser pour connaitre le volume de recherche d’un mot clé est le Yooda Insight. L’avantage de cet outil est qu’il ne se contente pas de vous fournir une fourchette représentative des tendances, mais une estimation plus fine du volume réel des recherches.

Notez toutefois que ces estimations sont prédéfinies et varient de 70, 90, 390, 590, 8100 et 1 220 000. Pour bien comprendre, prenons un exemple. Si vous tapez le mot « référencement » dans le Keyword Planner de Google, vous obtiendrez un volume de recherche compris entre 1 k et 10 k, c’est-à-dire entre 1000 et 10 000.

Si vous effectuez la même recherche via Yooda Insight, vous obtiendrez 8100, ce qui est nettement plus fin que l’estimation donnée par Google.

MOZ fait partie des outils utilisables pour un webmaster souhaitant connaître les volumes de recherche sur des mots-clés spécifiques.

Enfin, un outil comme Sem Rush permet également de tester le volume de mots-clés, via son outil Keyword Magic Tool. Il est cependant payant. A cet égard, une alternative intéressante est Ubersuggest : s’il n’est pas parfait, il donne cependant une bonne idée des volumes de recherche.

Pour multiplier les idées de mots-clés : Ranxplorer, OnCrawl, Screaming Frog…

Certains outils permettent « d’inspecter » des sites de A à Z. Ainsi :

  • Ranxplorer est très utile : il donne à son utilisateur tous les mots-clés sur lesquels un site se positionne. Les volumes ne sont pas précisés. Analyser le site d’un concurrent ne prend que quelques secondes. De quoi trouver de nombreuses idées…
  • OnCrawl ou Screaming Frog peuvent également avoir leur importance : tous deux donnent très méthodiquement un grand nombre d’informations sur un site donné : H1, Title, metadescriptions… Sachant que, généralement, ces balises sont optimisées pour le SEO, ces données peuvent également être précieuses.

Ceci étant dit : ces outils sont payants et même chers pour la plupart. Ils sont généralement l’apanage d’agences de référencement.

Et pour le 100% gratuit…

Si vous souhaitez rester au 100% gratuit, il reste la solution de la « débrouillardise ». Google suggère des mots-clés aux internautes faisant des recherches. Faites le test en entrant un mot dans la barre de recherche. Le plus souvent, vous verrez apparaître un grand nombre de suggestions : celles-ci correspondent à des requêtes déjà utilisées par les internautes. Google vous propose également ses people also asked (« les internautes ont également demandé »). Des mots-clés utilisables donc… même si on ignore le volume de recherche.

Google donne des suggestions aux internautes

Google donne des suggestions aux internautes

Vous aimerez aussi :
Comment connaître la concurrence d’un mot clé ?[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]