Vous en êtes maintenant conscient, l’optimisation de la qualité de l’expérience utilisateur est la clé du succès à long terme de tout site sur le web. Que vous soyez propriétaire d’une entreprise, responsable marketing ou développeur, les Core Web Vitals peuvent vous aider à « quantifier » et à mesurer l’expérience vécue sur votre site et ainsi à identifier les possibilités d’amélioration.

 

UX et SEO : de quoi parle t-on ?


Web Vitals est une initiative de Google visant à fournir une politique claire et unifiée concernant l’UX et son impact sur le SEO. L’UX est maintenant désignée par Google comme un élément central dans l’évaluation de la qualité d’un site Web.

 

Au fil des ans, Google a fourni un certain nombre d’outils pour mesurer et rendre compte des performances UX. Certains développeurs sont experts dans l’utilisation de ces outils, d’autres trouvent ces mesures difficile à suivre.

 

L’initiative « Web Vitals » vise à simplifier l’UX et à aider les sites à se concentrer sur les paramètres les plus importants, les « Core Web Vitals ».

 

Comment mesurer ses « Core Web Vitals » ?

 

Chacun des signaux qui font partie des « core web vitals » représente une facette distincte de l’expérience utilisateur, est mesurable et reflète l’expérience réelle. Les paramètres qui constituent ces éléments essentiels évolueront au fil du temps, c’est certain.

En 2020, Google se concentre sur trois aspects de l’expérience utilisateur : le temps de chargement de la page, l’interactivité et la stabilité visuelle. Ces trois éléments sont les principales facettes de l’UX.

Ainsi, afin de pouvoir suivre l’évolution de ces 3 facettes, des indicateurs peuvent être utilisés. Ils sotn expliqués ci-dessous.

 

  • Le Largest Contentful Paint (LCP)

Cet élément permet de mesurer la vitesse de chargement perçue du côté des internautes. Ce qui change réellement, c’est que l’on se base sur la perception des utilisateurs. Le LCP mesure le délai au bout duquel le contenu principal de la page Web est chargé.

Google indique que pour être bien référencé, la majeure partie du contenu d’une page web doit être chargé dans les 2,5 premières secondes suivant le début du chargement de la page.

 

  • Le First Input Delay (FID)

Cet indicateur permet de quantifier l’expérience client dans le sens où il mesure le temps écoulé entre le moment où un individu tente d’interagir avec une page Web et le moment où il obtient une réponse de cette interaction de la part du navigateur. Une interaction peut être par exemple lorsqu’un internaute clique sur un lien. Le délai idéal est de 100 ms.

 

  • Le Cumulative Layout Shift (CLS)

Le CLS est très important. Il mesure la stabilité visuelle. L’instabilité visuelle c’est lorsque vous vous confrontez à du contenu qui bouge pendant que vous commencez à le lire. Une image saute. Le texte se retrouve décalé. Vous avez du mal à vous y retrouver sur la page. Le CLS quantifie donc la fréquence à laquelle les utilisateurs subissent des décalages de mise en page inattendus. C’est un score qui doit être inférieur à 0.1 (plus on se rapproche de 1 et plus la stabilité visuelle de la page est médiocre).

 

 

Outils pour mesurer les « core web vitals »

 

Google estime que les « Core Web Vitals » représentent des éléments essentiels pour une expérience agréable sur le Web. C’est pourquoi il s’engage à faire apparaître ces paramètres dans tous ses outils. Les sections suivantes détaillent ces outils.

 

Google réalise un rapport sur l’expérience des utilisateurs grâce au rapport Chrome UX qui permet de recueillir des données anonymes. Ces données permettent aux propriétaires de sites d’évaluer rapidement leurs performances sans qu’ils aient à effectuer manuellement des analyses sur leurs pages. PageSpeed Insights et le rapport Core Web Vitals de Search Console sont de vrais alliés !

 

Si les éléments indiqués ci-dessus représentent les paramètres essentiels pour comprendre et offrir une expérience utilisateur agréable, il existe également d’autres paramètres essentiels. Par exemple, le Time to First Byte (TTFB) et le First Contentful Paint (FCP) sont tous les deux des éléments essentiels afin de diagnostiquer les problèmes liés au LCP.

 

De même, des mesures comme le Total Blocking Time (TBT) et le Time To Interactive (TTI) sont des mesures qui permettent de détecter et de diagnostiquer les problèmes d’interactivité potentiels qui auront un impact sur le FID. Cependant, ces mesures ne font pas partie des « vraies » core vitals car elles ne reflètent pas un résultat centré sur l’utilisateur.

 

Afin d’avoir accès aux core vitals, vous pouvez utiliser Google Search Console, PageSpeed Insights, Lighthouse. Il est aussi possible d’installer l’extension « web vitals » à partir du Chrome Web Store pour évaluer les core vitals lors de votre navigation sur Internet.

 

Les Core Vitals représentent les meilleurs signaux dont disposent aujourd’hui les développeurs pour mesurer la qualité de l’expérience sur le web, mais ces signaux ne sont pas parfaits et il faut s’attendre à de futures améliorations de la part de Google. Les développeurs doivent donc s’attendre à ce que les définitions et les seuils changent au fur et à mesure du temps.

A noter qu’en raison de la pandémie de Coronavirus, Google indique que ces métriques ne seront pas prises en compte immédiatement. Les développeurs auront l’information 6 mois à l’avance.

Laisser un commentaire